Les tiny houses américaines séduisent les Français

Les propriétaires français las de voir les prix immobiliers grimper sont tentés par les maisonnettes dites semi-nomades importées des États-Unis.

Une tiny house témoin

Ce type de maisonnette mobile montée sur roue est déjà très en vogue aux États-Unis. La tiny House – qui est une habitation souvent faite en bois et offrant environ dix mètres carrés de surface habitable – commence à faire parler d’elles. Les pionniers de la maison semi-nomade française ont fondé dans la Normandie en septembre dernier un atelier destiné à la fabrication de ce type de logement. Les premiers modèles déjà construits par les artisans constructeurs normands suscitent l’intérêt des internautes français visitant le blog de leur minuscule entreprise. Une maison témoin sera même construite pour permettre aux potentiels acheteurs d’avoir une idée du produit.La structure comptera entrer dans la phase de production à partir du mois prochain. Bruno Thiery co-contructeur des minuscules maisons normandes confie qu’il faut compter entre une trentaine et une soixantaine jours pour construire une maison de ce type.

Plusieurs possibilités

Les artisans confient qu’ils n’entendent pas se limiter aux modèles de maison qu’ils exposent déjà aux internautes. Les constructeurs indiquent que plusieurs configurations sont envisageables. La maisonnette peut servir d’habitation d’appoint pour les familles dont les enfants sont scolarisés loin de leur logement. Le travailleur appelé à effectuer de fréquents déplacements pourrait aussi atteler sa maison à sa voiture et y habiter durant ses tournées. Certaines personnes envisagent d’en acheter quelques-unes pour en faire des maisons d’hôtes. Ce logement devrait offrir des solutions pour les propriétaires de terrain non constructibles. Ces derniers peuvent amener leur cabane semi-nomade dans leur propriété sans problème. Les fabricants confient par ailleurs que des clients préfèrent cette maison à la caravane. C’est aussi le cas pour ceux qui habitent un camping-car. Enfin, il ne faut également pas oublier qu’il est tout à fait d’intégrer des matériaux isolants naturels comme isoduo 36 pour faire des économies d’énergies mais également pour réduire les émissions de CO2.

Quel avenir pour ce marché ?

L’habitation semi-nomade n’en est qu’à ses débuts dans l’Hexagone. Tenant compte de la tension qui reigne sur le marché immobilier, les spécialistes du secteur estiment que la tiny house semble promue à un avenir radieux. Pour ceux qui veulent devenir propriétaire d’une tiny house, il est conseillé de faire appel à un courtier immobilier pour voir si c’est vraiment un projet intéressant ou juste une simple tendance. Pratique et sans contrainte majeure – sa fabrication et son implantation ne nécessitent pas un permis de construire – cette maisonnette pourrait résoudre bien des problèmes. Ce logement doit baser son succès dans le secteur du tourisme. Le concept très original pourrait attirer les visiteurs étrangers à la recherche d’un logement sortant un peu de l’ordinaire. Toutefois, la question que se posent les professionnels de l’immobilier est la suivante : les Français accepteront-ils de vivre longtemps dans leur tiny house comme leurs homologues américains le font ? En effet, les occupants doivent se contenter d’un minimum de confort du fait du manque d’espace. Quoi qu’il en soit, comme il s’agit d’une nouveauté pour les Français, on peut toujours s’attendre à une croissance soutenue du marché.



Répondre