Dans la lutte contre la précarité énergétique, parmi les nombreuses aides à la disposition des particuliers, celle de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) semble la plus sollicitée . L’année dernière, l’ANAH a dépensé 540,5 millions d’euros pour le financement des travaux de rénovation énergétique.

La rénovation énergétique, une priorité pour les Français ?

Malgré une hausse des financements accordés par l’ANAH, la vérité est tout autre. En effet, la rénovation énergétique n’arrive pas encore en tête de liste, mais chose certaine, elle est en train de le devenir. Les Français semblent préférer investir dans des projets plus simples, plus attractifs, comme l’aménagement de l’intérieur, la décoration et parfois même la construction d’une piscine que de se lancer dans des projets de rénovation énergétique. Est-ce par faute de moyens, par faute de connaissances sur le sujet ? Certainement les deux à la fois.

Selon l’ANAH, 3,8 millions de ménages sont dans une situation de précarité énergétique (10 % de leurs revenus sont alloués au paiement de leurs factures énergétiques) dont la majorité étant des propriétaires aux revenus modestes. La notion de rénovation énergétique est encore très peu connue par les Français. Pour remédier à cette situation, des mesures ont été mises en place, notamment la création de guichets uniques qui aident étape par étape les particuliers dans leurs projets de rénovation, sans oublier que les aides pour la rénovation énergétique ont été revues à la hausse.

Les travaux les plus recommandés pour une rénovation énergétique ?

Tout projet de rénovation énergétique démarre avant tout par un audit énergétique (un diagnostic immobilier centré sur la consommation et la performance énergétique du logement). Cet audit s’appuie sur les caractéristiques thermiques du logement. Le résultat de l’audit mettra en avant les points faibles du logement et les recommandations d’amélioration des points faibles.
Parmi les recommandations de travaux, l’isolation arrive en première position. Les travaux d’isolation peuvent se faire partiellement ou complètement soit par l’intérieur (ITI) soit par l’extérieure (ITE). Une bonne isolation permet de faire 25 % d’économies sur la consommation énergétique. Le coût des travaux est éligible aux différentes aides de l’ANAH comme l’éco-PTZ, le CIDD, la prime énergétique, la TVA à taux réduit.
Après l’isolation, les travaux portant sur l’utilisation d’une source d’énergie renouvelable sont les plus recommandés. Les sources d’énergie les plus utilisées sont l’énergie solaire (solaire thermique et photovoltaïque), la biomasse (le bois, biocarburants), la géothermie, l’aérothermie et à moindre mesure l’éolienne. Les énergies renouvelables sont de plus en plus valorisées dans les travaux de rénovation énergétique, elles constituent une alternative écologique fiable aux énergies fossiles, car elles ont un faible impact sur l’environnement et contribuent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

À propos de mweiss

Vous pourriez aimer aussi...

Les assurances pour la construction
Un salon de la maison à Cannes
Le poêle à bois de Nicolas Vanier : une inspiration du Grand Nord
Feu vert au chauffage écologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *