ITE – Isolation thermique par l’extérieur

L’isolation est aujourd’hui reconnue comme la base de la rénovation énergétique. En effet, les murs et les combles sont responsables de plus de 50 % des déperditions thermiques d’un logement. L’ITE, l’isolation thermique par l’extérieur est en passe de devenir la méthode de choix pour l’isolation des murs. Les avantages qu’offre cette méthode en termes d’esthétique et de confort font qu’elle représente une par toujours plus importante des travaux de rénovation entrepris.

Les avantages de l’isolation des murs par l’extérieur

Grâce aux méthodes modernes d’ITE, il est possible d’atteindre une haute performance d’isolation. En limitant les ponts thermiques de la façade, il est ainsi possible de réaliser des économies d’énergie importante, de diminuer la facture de chauffage, de limiter les émissions de CO2 et de gagner jusqu’à deux classes de DPE.

L’isolation par l’extérieur présente de nombreux avantages d’ordre pratique et esthétique. En effet, en choisissant d’isoler ses murs de manière classique, par l’intérieur, il est nécessaire de vider le logement ciblé pour la durée des travaux et d’entièrement repenser la décoration intérieure de la maison. Avec l’ITE, ces problèmes ne se posent pas et les travaux sur la façade permettent en plus de la rénover de d’améliorer l’aspect extérieur de la maison. De plus, contrairement à l’isolation classique, l’isolation des murs par l’extérieur permet de ne pas réduire la surface habitable du logement, ce qui, pour des appartements de petite taille, peut être un facteur déterminant.

Les inconvénients de l’ITE

Les principaux problèmes que présente l’isolation des murs par l’extérieur sont d’ordre technique, en effet pour compenser l’augmentation de l’épaisseur des surfaces traitées, il faut le plus souvent adapter sa toiture et prévoir une extension pour faire le lien entre les deux parois.
Pour obtenir une isolation performante, il est primordial de s’assurer que la liaison entre le mur isolé et les différentes fenêtres ou portes est bien géré pour limiter au mieux les pertes de chaleur. Il va souvent être nécessaire de changer le mode de fixation des volets et éventuellement entreprendre des travaux sur les ouvertures. Ces travaux changeant profondément l’aspect extérieur de la maison, il faut se renseigner sur la conformité des travaux aux règles d’urbanisme et s’assurer de la faisabilité du projet.
Enfin, les travaux d’isolation des murs par l’extérieur sont en général plus chers que pour une isolation classique, heureusement, il existe des aides pour financer ces rénovations.

Le financement des travaux d’ITE :

Les travaux d’isolation, même si il représente un investissement conséquent, vont permettre de faire de grandes économies sur la facture de chauffage et seront rentabiliser en quelques années. Pour favoriser l’accès à ce type de rénovation, il est possible de profiter d’aides de l’État.
La plus connue, le crédit d’impôt, permet d’obtenir une réduction fiscale représentant jusqu’à 25 % du coût des travaux. Grâce au dispositif des certificats d’économies d’énergie, il est en plus possible de profiter d’une prime isolation des murs pouvant valoir jusqu’à 9 € par m² isolé. Cette aide représente un vrai coup de pouce pour les travaux.
Enfin, le Gouvernement a lancé récemment la Prime Rénovation Énergétique, pouvant permettre, sous condition de revenus, de recevoir 1350 € pour financer l’isolation des murs.



Répondre