Il ne fait pas bon de se chauffer au fioul au 21ème siècle

Une augmentation structurelle des prix qui ne va pas s’arrêter ci-tôt

En effet, vous avez remarqué votre facture de chauffage s’est emballée, augmentant à un rythme effréné depuis 2003. Mais comment peut on expliquer cette hausse ?

Il en résulte simplement de la fin de l’équilibre entre l’offre et la demande de pétrole. Du côté de l’offre, elle ne cesse de réduire, car les réserves mondiales sont limitées et, celles trouvées à l’heure actuelle équivalent à peine à quelques décennies de consommation. Du côté de la demande, par contre, elle ne cesse d’augmenter avec la croissance démographique et l’industrialisation croissante surtout des pays émergents.

Comme ces deux fondamentaux ne sont pas prêts de changer, la tendance restera à la hausse.

Et l’hésitation des prix du pétrole liée à la crise économique (chute de la demande), est déjà entrain de passer aux oubliettes alors qu’on ne parle encore que de signes incertains de reprise !

Autant dire qu’il faudra vous résoudre à voir votre facture de chauffage augmenter significativement dans les années à venir.

Le principe du « Pollueur-payeur » acté en France

Autre élément qui ne vous a pas échappé, le fioul ou le gaz sont des modes de chauffage polluant ! Et « polluant » ce n’est pas la mode du 21ème siècle ; surtout pas en France qui vient d’adopter la « taxe carbone ». S’ajoutera donc à votre facture de chauffage probablement dès 2010, 17€ par tonne de CO2 émise – comptez 4 à 5 tonnes en moyenne pour un ménage qui consomme 1500 à 2000 litres de fioul par an – soit 70 à 85€ par an ; la moitié de ce que recommandaient les experts… ce n’est que partie remise car Nicolas Sarkozy a promis une taxe dont le montant évoluera progressivement !

Jamais le passage aux énergies renouvelable ne sera aussi accessible qu’en 2009 !

La pompe à chaleur air/eau, une alternative économique et propre pour le chauffage domestique

Avec plus de 130 000 unités installées en 2008 et plus de 450 000 foyers déjà équipés en France, la pompe à chaleur Air / Eau s’impose comme une réelle alternative au chauffage polluant et cher.

Contrairement au solaire photovoltaïque qui permet de produire de l’électricité, et au solaire thermique qui ne permet qu’un chauffage partiel de votre eau chaude sanitaire, la pompe à chaleur Air / Eau permet d’assurer l’ensemble des besoins de chauffage de votre habitation et est la seule réelle alternative qui vous évitera la dépendance du fioul ou du gaz.

Ces systèmes de chauffage par énergies renouvelables permettent de diviser la facture de chauffage par 3 et vos émissions de CO2 par 4 à 5. Un bien pour le portefeuille et pour l’environnement qui en fait le succès.

Installez votre pompe à chaleur en 2009 pour bénéficier d’un maximum d’aides financières

Le secteur du bâtiment est le 1er secteur consommateur d’énergie et le 2ème émetteur de gaz à effet de serre. Il bénéficie donc d’une attention toute particulière de la France qui a réalisé l’urgence à privilégier des solutions de chauffages plus économiques et respectueuses de l’environnement, tout en réduisant la dépendance au pétrole.

Concrètement, cela se traduit par la mise en place depuis 2005 d’un crédit d’impôt économies d’énergie portant sur l’acquisition d’équipements de chauffage par énergies renouvelables, et dont bénéficient naturellement les pompes à chaleur Air / Eau. Mais attention, ce crédit d’impôt qui était encore de 50% en 2008, se réduit progressivement, puisqu’il est en 2009 de 40% et ne sera plus que de 25% à partir de 2010. Si vous êtes donc séduits par une pompe à chaleur, l’installez avant le 31 décembre 2009 vous permettra de bénéficier d’une économie de 1500 à 2500€.

Parallèlement au crédit d’impôt, il y a également le prêt à taux zéro économies d’énergies (PTZ – économies d’énergies) qui a été mis en place mi 2009 et qui vous permet de financer via un prêt sans intérêts, un bouquet de travaux d’amélioration énergétique de votre habitation pour un montant jusqu’à 20000€ (pour 2 travaux) et sur une durée jusqu’à 120 mois (10 ans). Cela représente une économie jusqu’à 6000€ ! Et jusqu’en 2010, ce dispositif est cumulable avec le crédit d’impôt pour les foyers dont le revenu fiscal est inférieur à 45000€. (Pour plus d’informations, consultez notre tableau synthétique des aides financières)

Grâce à ces dispositifs d’aides et aux économies d’énergies que permettent les pompes à chaleur Air / Eau, il est possible dans la grande majorité d’installer une pompe à chaleur chez soi sans que cela ne représente le moindre surcoût pour votre budget… alors pourquoi attendre encore ?

Article rédigé par le Directeur Technique de easyPAC

www.easypac.fr

Installateur de Pompe à Chaleur (PAC) « Clefs en main »



Répondre